vendredi 4 avril 2014

Lijiang - Naxi - Yunnan - Chine

Lijiang... qu'en dire?!?

En 1996, un séisme d'une magnitude de 7,6 sur l'échelle de Richter ébranle le Yunnan, et plus particulièrement la région de Lijiang, faisant 300 morts et 16.000 blessés. La communauté internationale se mobilise, les journalistes affluent de tous pays... et, oh merveille, découvrent Lijiang! 
En 1999, Lijiang est inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco.

vue sur la ville de notre hôtel,
les toits aux tuiles arrondies grises sont typiques, c'est superbe!
au fond de la ruelle bordée de maisons en bois,
le mont du Dragon de Jade, 5596m

Lijiang, est idéalement logée dans une superbe vallée d'altitude moyenne de 2400m, le climat y est doux. La ville ancienne est un dédale de ruelles pavées, de vieilles maisons en bois, de canaux serpentants le long des rues, de petits ponts en pierre. Située sur l'ancienne Route du thé et des chevaux, cela fait plus de 800 ans que Lijiang se développe. 

maisons basses rouge lie de vin en bois, toits aux extrémités recourbées
belle façade en bois ouvragé
petits rues bordées de canaux d'eau claire 

Lijiang est le fief de l'ethnie Naxi, le peuple noir.
Ils sont des descendants de nomades tibétains, on estime qu'ils en restent environ 300.000 dans la région. L'originalité de cette ethnie est qu'au sein des couples, les hommes sont sous la coupe des femmes. Les enfants appartiennent à la mère, c'est elle qui les éduquent et si le couple se sépare, c'est la mère qui garde l'autorité. Les femmes héritent de tous les biens, les plus âgées arbitrent les différents. Les dirigeants sont néanmoins les hommes.

hotte en plastique sur le dos,
mais dans son costume traditionnel

Les femmes sont encore nombreuses à porter le costume traditionnel. 
Sur un pantalon, un tablier sur le devant, une cape noire sur les épaules symbolisant la nuit et sur les reins, une ceinture Gibaud "-)), blanche en peau de chèvre symbolisant le jour. Des rondelles métalliques avec des liens qui pendouillent, symbolisent les 7 étoiles de la Grande Ours. Sur la tête le traditionnel foulard bleu, est le plus souvent remplacé par une casquette, façon Mao..

de face


de dos...


Les Naxi ont leur culture, leur religion (animiste chamanique) et leur écriture faite de pictogrammes date du 13ème s. le Dongba. Elle n'est utilisée que pour les écrits religieux donc connue des prêtres et les chamans seulement.
La révolution culturelle ayant passée par là, aujourd'hui il n'y a plus que 70 personnes capables décrypter cette langue, mais il paraitrait que l'on y revient... l'intérêt pour les Naxi renait, tourisme oblige... ouf, il a parfois du bon!

page d'un recueil en Sino/Dongba 

Le problème de toutes ces belles choses est qu'aujourd'hui Lijiang est une ville de plus 1,2 millions d'habitants, que son aéroport est relié à de nombreuses grandes villes chinoises, et depuis peu à HK deux fois par semaine, ... et que les chinois sont nombreux.
Je ne voudrai pas passer pour une anti chinoise primaire, ce que je ne suis pas, mais quand dans une jolie petite ville datant du 13ème s. débarquent chaque année 5 millions de touristes, dont moi!, et que l'on n'est pas très regardant ni sur la qualité de l'accueil, ni sur la préservation du site et bien cela donne des choses étonnantes... 

5 millions de touristes /an, les rues sont bondées,
Ok, j'en suis!
Les petites dames qui dansent le matin sur la place  façon Fest Noz*,
sur de la musique aux résonances andines, pourtant locale
la meneuse du groupe avec son mange-cd rose autour du cou, 
elles se font plaisir, c'est gentil, c'est typique, c'est folklorique, je dis oui!
mais pas ok du tout avec les braves ougandais qui jouent du tam-tam
sur la même place en fin d'après-midi!
...et qui nous voyant se précipitent sur nous et nous disent
"nice to see foreigners too!" sympa mais que font-ils lààààà???
des boutiques, des boutiques, des boutiques...
du thé, ok, de l'artisanat plus ou moins local, ok,
mais des djembés toutes les 5 échoppes, avec en plus un p'tit gars qui s'y essaye...
pour trouver de la nourriture locale, faut connaitre**!
 parce que les brochettes de pieuvre ou de concombre de mer à 2400 m d'altitude,
j'ai du mal!
et quand le soir venu, les restos et bars s'illuminent de néons de toutes les couleurs,
que les ruelles résonnent d'une musique tonitruante et de karaoké,
là, je fuis... mais chouette, un lit douillet m'attend***!  ^_^ 

Ouf, l'Unesco a vu rouge quand en 2007 un projet de "parc de vacances et de loisirs" est né, menaçant de retirer la ville de ses listes, le programme semble avoir été abandonné, je croise les doigts!


Mais Lijiang reste ravissant quand on s'y balade le matin. !
La foule n'a pas encore déferlée, les boutiques s'ouvrent tout juste, les gens vaquent à leur occupation... 

...  un p'tit baba au p'tit déj'?

...et comme notre guide nous avait trouvé un hôtel super mignon avec un accueil adorable, p'tit déj' délicieux, un peu à l'écart du bruit, le Zen Garden***, il nous fallait bien cela... et bien notre escale de Lijiang, tout compte fait, valait bien la peine!

nos chambres là-haut avec vue sur la ville cf 1ère photo,
vraiment bien!

* un p'tit clin d'oeil à ma  coloc' de la semaine! "-))

** Lamu's House of Tibet
restaurant & coffee House
56 str, Xinyi, Old Town, Lijiang
Local, déco, accueil agréable, un mix de cuisine western & locale, très bon momos végétariens ou au yak!... et on échappe aux big groupes!

***Zen Garden Hotel n°1 Wuyi Yard, c'est là que nous étions
Zen Garden Hotel n°2 Lion Yard, un peu plus chicosse et un peu plus à l'écart sur les hauteurs... mais le bruit monte!
master@zengardenhotel.com
www.zengardenhotel.com


Tous mes messages sur le Yunnan!
1er séjour!
Xizhou
Shaxi
Black Pottery - Nixi
3ème séjour!
... en balade au Yunnan
Day 6 - de NingLang à Lijiang

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

N'hésitez pas à laisser un commentaire!