mardi 8 avril 2014

Black Pottery - Nixi - Yunnan - Chine

On emprunte la route pour le Tibet, au de-là de Shangri-La, on redescend dans une jolie vallée, tapi au fond, un petit village, Nixi, le village de la poterie noire.

au fond d'une vallée, Nixi

Ce petit village est connu pour sa poterie très particulière, la Black Pottery, ou poterie noire
La légende raconte que quand la Princesse Wencheng s'arrêta sur sa route vers le Tibet, elle appris au tibétains locaux comment faire de la poterie. Après des siècles, la technique n'a pas changée, cet artisanat se perpétue, et fait partie intégrante de la culture locale.

un modèle de pot avec décor de porcelaine

La technique traditionnelle pour produire ces poteries est simple. Peu d'outils, juste quelques ustensiles, spatules, maillets, gouges, séparateurs en bois sont utilisés. La terre est séparée en pâton puis malaxée. Les objets sont façonnés à la main, ici, pas de tour. Enfin des motifs sont dessinés, des morceaux de porcelaine peuvent être ajoutés aussi pour créer des décors. 


le maître es Black Pottery assis par terre en tailleur façonne un pot
dans la salle d'exposition

La couleur de ces poteries vient de la manière dont elles sont cuites. On les place directement dans le feu, sans aucune protection ou émail, puis les pièces sont placées dans de la sciure pour les refroidir rapidement, parfois ils versent même de l'eau dans les pots pour accélérer le processus.

sous la bâche, le four,  un simple feu en fait...

En 2008, la Black Pottery a été mise sur la Liste Nationale de l'Héritage Culturel Intangible de la Chine.
Nous avons eu la chance de rencontrer, Sunnuo Qilin, le maitre de la poterie noire dans sa jolie maison tibétaine, ce qui nous a permis de découvrir la technique utilisée, mais aussi de voir de plus près une maison...
Sunnuo Qilin
derrière les murs, sa maison, orientée vers le sud comme toutes,
 afin de profiter un maximum du soleil
dans la pièce à vivre -  atelier de poterie, des meubles polychromes
dans la cuisine, autour d'un fourneau - cuisinière,
des sièges pour se réchauffer l'hiver
derrière ces murs, une salle de prière, au mur, une photo du Dalaï Lama!
c'est autorisé mais seulement dans les maisons individuelles.
L'un des fils du maitre est moines. Après avoir passé 8 ans à Lhassa,
il vient d'être nommé directeur du Monastère de Songdalin

Il a transmis son savoir à l'un fils et à son gendre. Tous les trois installés par terre à côté d'une fenêtre façonnent toute la journée des pots, figurines, brûleurs à encens, lampes à beurre etc. et perpétuent cette tradition. Il a aussi enseigné son art à une soixantaine d'apprentis qui sont venus chez lui apprendre la technique particulière de cette poterie.

dans un coin de la pièce, son fils
toujours par terre, à côté d'un buffet, son gendre...


Cela fait plus de 40 ans que Sunnuo Qilin le maître incontesté de cet artisanat, pratique son art dans cette vallée perdue du Yunnan, et le transmet à tous les villageois. Dans le village, la poterie noire est le moyen de subsistance de tous, dans chaque maison sont fabriqués des pots qui seront vendus dans tout le pays, tout en respectant la fabrication traditionnelle.
Espérons que cette tradition ne se perde pas et continue à se transmettre de génération en génération.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

N'hésitez pas à laisser un commentaire!